Une belle chute pour terminer notre histoire argentine

Buenos Aires > Iguazu 

3 jours à Buenos Aires

Après le calme et la fraîcheur Patagonienne, changement de décor à Buenos Aires, nous avons eu droit à la canicule, avec des pics de chaleur à 36° !

Buenos Aires, est la ville la plus « parisienne » que nous ayons visité pendant le voyage, une ville très animée, avec de jolis bâtiments, des places, des parcs, plein de restos… Une ville vraiment sympa pour se balader s’il n’avait pas fait si chaud !

Mais malgré la température, nous avons arpenté tous les quartiers principaux de la ville durant 3 jours.

Nous nous sommes tout de suite sentis à l’aise à Buenos Aires car nous avons retrouvé nos amis Gabriela, Andres et leur petite Delfina ! Trop sympa de dîner chez des amis, ça faisait très longtemps et leur accueil nous a fait chaud au cœur.

Le lendemain, nous avions RDV avec Gabriela pour déjeuner dans le quartier de Puerto Madero, un quartier chic de bureaux qui ressemble un peu à La Défense mais en plus agréable car au milieu des bureaux, il y a des bateaux.

En fin de journée nous n’avons pas pu résister à l’appel de la piscine de nos amis argentins, l’occasion de déguster un « goûter » argentin (à l’heure de notre apéro), à base de maté et alfajores maison : faire un sandwich avec 2 biscuits ronds et mettre du dulce de leche au milieu !

En bons touristes, nous avons visité le quartier typique de la Boca, un quartier pauvre de Buenos Aires situé près du port. C’est ici qu’habitaient les premiers émigrants Italiens et Espagnols, ils peignaient leurs maisons avec les fonds de pots de peintures pour bateaux et la tradition colorée est restée.

Un quartier bien agréable mais très touristique qui nous a fait un peu penser à Montmartre, sans oublier son lot d’attrape-touristes (sosie de Maradona, danseurs de tango, …) !

Buenos Aires possède une histoire poignante dont nous nous sommes imprégnés au musée du Bicentenaire, très intéressant et également un super spot de com’ pour la présidente actuelle qui l’a créé…

Nous avons également visité le musée de l’icone du pays, Eva Peron, une femme hors norme, issue d’une famille pauvre qui s’est mariée avec le futur président argentin. Elle est toujours sujette à de nombreuses controverses et à une histoire d’amour-haine avec le peuple argentin.

A Buenos Aires, nous voulions découvrir le tango, alors nous avons accompagné la mère de Gabriela à son cours de tango, dans une « milonga » traditionnelle (sorte de soirée dansante). Par chance, le cours était assez basique et nous avons pu le suivre jusqu’au bout (contrairement au cours de salsa en Colombie !). Quand le cours a été terminé, place aux pros, ils dansaient en rythme et avec fluidité (pas comme des automates, comme nous), nous les regardions avec admiration et n’avons plus remis les pieds sur la piste !

En bref, notre étape à Buenos Aires fut riche à plusieurs niveaux : historiques, culturels, culinaires et en termes de rencontres !

Escapade dans la jungle d’Iguazu, dernière étape en Argentine

Par chance, nous sommes arrivés avec seulement 1 heure de retard à Iguazu, notre vol ayant été épargné par la grève des contrôleurs aériens de Buenos Aires, le premier jour des vacances de Noël (comme on vous le disait, une ville très « française »).

Les chutes d’Iguazu sont situées à la frontière de 3 pays : l’Argentine, le Brésil et le Paraguay. Nous avons consacré le premier jour à la visite des chutes côté argentin et sommes restés 7 heures dans le parc sans voir le temps passer, tellement le site est magnifique.

Tout d’abord, la « Garganta des Diablo », le site le plus spectaculaire car on accède au plus près des chutes via des passerelles métalliques. Nous étions entourés par des chutes de tous les côtés et nous osions à peine prendre des photos à cause des embruns.

Ensuite, nous nous sommes baladés à pied dans le parc pour mitrailler les chutes de tous les côtés. Pendant notre voyage, nous avons vu quantité de chutes mais celles-ci sont de loin les plus belles et impressionnantes du monde !

D’autant plus que le site est magique, en plein cœur de la jungle humide, nous avons aperçu une quantité impressionnante d’animaux : des papillons qui venaient nous léchouiller, des hirondelles qui s’amusaient à se faufiler au travers des chutes, des aigles, des cormorans, un toucan, un énorme poisson chat, des varans et des quatis (sorte de mélange entre un singe et un chat, avec de longs crocs).

Le lendemain, nous avons quitté l’Argentine mais sommes retournés voir les chutes, côté Brésilien. Ce côté offre une vue plus large des chutes, complémentaire avec la visite du côté Argentin. Encore une fois, nous avons été subjugués par la beauté et la puissance de la nature !

A la fin de la visite, il était temps pour nous de quitter les parents de Jérôme et de continuer notre route au Brésil avec un bus de nuit direction Florianópolis.

Nous nous sommes alors rendu compte que nous étions pile à un mois du retour ce qui nous a beaucoup perturbés (surtout Elise), un mois, ça peut paraître long mais pour nous c’était tout d’un coup « bientôt la fin du voyage »…

Plus de photos dans la rubrique Photos

Notre voyage en Argentine en vidéo, c’est ici !

Dans le prochain épisode : Le Brasil !

Hasta luego !

Elisa y Jeronimo

7 réflexions sur “Une belle chute pour terminer notre histoire argentine

  1. Ping: Conditions extrêmes en Patagonie | JETM2013

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s