« La Colombie, ça se mérite ! »

Parc Tayrona > Riohacha > Cabo de la Vela > Punta Gallinas > Riohacha

Après le trek de la Ciudad Perdida, nous n’attendions plus qu’une chose : nous prélasser sur les belles plages du parc naturel de Tayrona.

C’est un parc naturel préservé dans lequel il n’y a ni hôtels, ni restaurants mais on peut y dormir dans des campings avec tentes ou hamacs. Nous avons débarqué dans le parc avec nos affaires et des vivres pour 3 jours et nous avons encore du marcher 1 heure dans la jungle pour atteindre un camping. « La Colombie, ça se mérite »!

La plage la plus proche était sublime, avec la jungle et les montagnes de la Sierra Nevada qui se jettent dans les Caraïbes et de gros rochers ronds qui nous ont fait penser aux plages de Malaisie.

Malheureusement la baignade y est interdite à cause des courants meurtriers, sans parler des caïmans.

Comme on n’avait pas trop envie de risquer nos vies, nous sommes gentiment rentrés au camping et c’est là qu’on a découvert que la « cuisine » était en fait un gros barbecue extérieur, pas facile de faire cuire des pâtes pour 7 sur le feu et dans le noir !

Et, nous avons retrouvé avec joie (ou pas) de bons hamacs.

Le lendemain matin, nous sommes partis à la recherche de la plus belle plage du parc et après plusieurs pauses baignades sur différentes plages et 1 heure de marche, nous l’avons trouvée !

Ça y est, nous pouvions glander pour de bon ! Enfin, jusqu’au lendemain…

Pour sortir du parc, nous avons choisi un itinéraire bis pour changer et nous nous sommes retrouvés sur la piste des chevaux, à marcher en tongs dans la boue et le crottin. « La Colombie, ça se mérite » !

Qu’à cela ne tienne, nous avons continué le voyage sur un rythme d’enfer (3 semaines de vacances oblige). En route vers Riohacha, nous avons fait une escale sur la plage de Palomino, une longue étendue de sable et de cocotiers, presque déserte. Juste le temps de jouer dans les vagues, de faire la sieste et de goûter les ceviches colombiens.

Nous sommes finalement arrivés à Riohacha, capitale de la Guajira, terre des indiens Wayuus.

Après une bonne nuit dans un lit (!), nous sommes partis pour la première étape du bout du monde, le village de Cabo de la Vela, difficilement inaccessible, il nous a fallu trouver un 4×4 pour traverser un impressionnant désert tout plat.

On s’attendait à débarquer dans un village coupé du monde, mais on a quand même été surpris par Cabo de la Vela. C’est un village de pêcheur endormi, aux airs de village fantôme, qui s’étend le long d’une immense baie turquoise.

Notre chauffeur s’est arrêté devant la première bicoque branlante, le propriétaire nous a accueillis comme à la maison et nous sommes restés 2 jours chez lui, à lire dans les hamacs devant la mer et à manger des langoustes (à 6€), la spécialité locale !

Après cette pause un peu trop cool, nous avons eu droit à un réveil à 4 heures du matin pour partir au VRAI bout du monde, Punta Gallinas, la pointe la plus au Nord de l’Amérique du Sud, située à 3 heures de barque de Cabo de la Vela…

Nous avons donc embarqué pour une traversée de tous les dangers, nous étions 9, installés à même le fond de la barque, sur des matelas. Si le réveil à été dur…

… La suite a été pire ! Nous avons eu les vagues et le vent face à nous tout le long de la traversée, qui a durée 4 heures au lieu de 3. Nous nous sommes bien fait taper et le capitaine n’avait pas l’air plus rassuré que nous ! C’était violent et très long ! Seul bon moment du voyage, nous nous sommes fait escorter par une famille de dauphins avec leurs petits, magique !

Heureusement, la beauté du site nous a presque fait oublier le calvaire de la traversée. « La Colombie, ça se mérite » ! Nous avons découvert des lagunes turquoise en plein milieu du désert et des dunes se jetant dans la mer.

Ainsi que des flamands roses, tellement élégants qu’on aurait cru qu’ils étaient perchés sur des talons aiguilles !

Nous étions alors exactement au point le plus au Nord de l’Amérique du Sud, maintenant, il ne nous reste plus qu’à descendre jusqu’au point le plus au Sud !

Après une bonne nuit dans des hamacs, bercés par le vent du désert, nous sommes repartis à 5 heures du matin, mais cette fois, les vagues étaient dans le bon sens et c’était beaucoup plus agréable.

Après toutes ces aventures, il nous fallait retourner à Riohacha car c’était déjà la fin des vacances pour nos copains, on avait presque l’impression que ça l’était pour nous aussi. Après une session de rallye en 4×4 dans le désert avec du reggaeton à fond, puis un pick-up (les mecs dans le coffre) et un bus, nous étions de retour à la civilisation.

Et nos amis sont partis… Ils pensaient prendre un avion directement pour Bogota mais ils ont encore fait 4 heures de route pour trouver un aéroport ouvert. « La Colombie, ça se mérite » !

Nous, nous sommes retrouvés à 2, un peu tristes, mais ravis de ces 2 semaines de folies à 7. Maintenant il est temps de reprendre notre rythme un peu plus tranquille, ainsi que notre blog !

Plus de photos dans la rubrique Photo

Notre voyage en Colombie en vidéo, c’est par ici !

———————

Dans le prochain épisode : A la recherche de la cocaïne à Medellin et du Café à Salento…

A bientôt !

Elisa y Jeronimo

3 réflexions sur “« La Colombie, ça se mérite ! »

  1. Sur les photos, magnifiques paysages, vous ne touchez pas terre souvent, entre hamacs suspendus et sauts de joie, si on décompte l’élément eau et les diverses baignades vous semblez presque l’abolir. Et puis vous présentez tellement ce voyage à travers ses bons aspects qu’on arrive même pas à vous plaindre des galères. Félicitations pour votre côté positif.

  2. Ping: La Ciudad Perdida… Trouvée ! | JETM2013

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s