Gracias Chiapas, Hasta Luego Mexico!

San Cristobal de Las Casas > Comitan > Guatemala

Après une nuit dans le bus, le réveil à été dépaysant, on s’est retrouvé au frais à 2000 mètres d’altitude dans les forêts de pins du Chiapas.

A San Cristobal de Las Casas, on a profité de 2 nuits offertes par les anciens collègues d’Elise dans un joli hôtel de charme (pour une fois !). On a bien apprécié les couettes moelleuses et la douche chaude… Ça ne vous fait peut-être pas rêver en plein mois de juillet mais, après 5 mois dans la moiteur tropicale Asiatique, nous si !

San Cristobal de Las Casas est une des plus vieilles villes coloniales du Mexique, dans laquelle il fait bon flâner car de nombreuses rues sont piétonnes. Il y flotte un parfum de café, celui du Chiapas, réputé l’un des meilleurs du monde. Si, comme Jérôme vous êtes plutôt chocolat chaud, celui du Chiapas est aussi l’un des meilleurs du monde !

Le Chiapas est un état chargé d’histoire car les populations indigènes y sont les descendants des mayas. Après avoir visité le musée Na-Bolom (la maison du jaguar), situé dans l’ancienne demeure d’un couple Danois/Suisse, passionné de culture maya, on est parti à la rencontre des populations indigènes.

On s’est rendu au village de Chamula (situé à 10 km de San Cristobal de Las Casas), sur les conseils d’un guide mais on a été un peu déçu car le village n’est pas très pittoresque, les « indigènes » sont les mêmes qu’au marché de San Cristobal de Las Casas et certains se déplacent en 4×4 ! Néanmoins, la visite de l’église valait le coup car on y a vu un mélange de pratiques catholiques et animistes : le sol était recouvert d’aiguilles de pin odorantes (sacrées) et de milliers de bougies allumées par les nombreux croyants, qui partageaient des verres d’alcool fort !

On est parti de San Cristobal de Las Casas pour la ville de Comitan à 1h30 de route au travers des plateaux verdoyants, champs de mais et prés avec des moutons, difficile de croire qu’on était encore à 1500 mètres d’altitude.

On a encore été agréablement surpris par une ville mexicaine, Comitan est une ville charmante et tranquille, avec une jolie place centrale.

Le lendemain matin, nous sommes partis en bus vers les Lagos de Montebello (59 lacs au total). Arrivés sur place, on a pris 2 petits guides locaux pour nous emmener en forêt.

Balade très agréable au travers des Cenotes sacrés dans lesquels les mayas pratiquaient les sacrifices de jeunes filles et des lacs de toutes les couleurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On est rentré à Comitan en collectivo, en se faisant interpeller par la moitié du bus qui voulait discuter avec nous ! A ce rythme notre espagnol progresse / revient vite !

Le lendemain (dernier jour au Mexique), on est allé voir une autre curiosité naturelle du Chiapas, la série de cascades El Chiflon, dont la plus grande, mesurant 120 mètres, est vraiment impressionnante.

DSC06219

Après une rapide baignade, on est retourné à Comitan pour se diriger ensuite vers le Guatemala.

Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas eu un passage de frontière mémorable, mais on s’est bien rattrapé… Comme d’habitude, on avait pris soin de liquider nos pesos avant d’arriver à la frontière, sauf qu’on a découvert qu’on devait payer 295 pesos (18 €) chacun pour quitter le pays ! Et bien sur,  ils ne prenaient pas la carte bleue, ni les dollars US et il n’y avait pas de banque dans le coin !

C’est là qu’on a fait la connaissance de Roby, un québécois en camping car qui avait lui aussi des petits soucis, on est donc allé tous ensemble au Guatemala pour récupérer des pesos mexicains ! Et on est revenu au Mexique faire tamponner nos passeports à bord de son camping car…

DSC06243

Sauf que lui était bloqué à la frontière jusqu’au lendemain car la douane était fermée, il nous a donc invité à passer la soirée et la nuit chez lui pour ensuite nous emmener au Guatemala, une invitation comme ça, ça ne se refuse pas !

On s’est donc retrouvé à passer une nuit de plus au Mexique, ou plutôt dans une enclave québécoise avec sirop d’érable au petit déjeuner et on est parti sans encombre le matin à bord de son énorme véhicule qui ne passait pas inaperçu !

Plus de photos dans la rubrique Photos

———————

Question (intéressée) de la semaine : Comment passer du Panama en Colombie ?

Grâce à notre escapade en Camping-car, notre ami Roby nous a appris qu’il n’existe pas de route entre le Panama et la Colombie ! Petit problème car on doit retrouver des amis vers le 8 août à Cartagena en Colombie… Plusieurs solutions s’offrent à nous :

  • Emprunter une piste à travers la jungle, les trafiquants de drogue et les FARCs (pas cher)
  • Prendre l’avion (300$)
  • Faire une croisière à la voile de 5 jours dont 3 sur les îles paradisiaques des San Blas (500$)
  • Prendre un avion jusqu’au sud du Panama, puis plusieurs lanchas (barques à moteur) et bus pour rejoindre Cartagena, en 36 heures de voyage (200$)
  • Faire du bateau-stop (croire en notre bonne étoile)

Si vous connaissez une âme charitable qui prévoit de faire la traversée Panama – Colombie (Cartagena) en bateau fin juillet – début août, faîtes le nous savoir !

———————

Dans le prochain épisode : le Guatemala

A bientôt !

Elisa y Geronimo

7 réflexions sur “Gracias Chiapas, Hasta Luego Mexico!

  1. Ping: Oaxaca = Tortilla + Playa + Familia | JETM2013

  2. Jorge me dit que beaucoup de bateaux sont en attente de traverser le canal de Panama. Sur place à Panama même (et non Colon) il sera possible de parler et trouver un bateau qui vous convienne.
    Y felicidades para estudiar y praticar el español. (Ya ni voy a criticar!) Besos cariñosos y abrazos fuertes

  3. L’avion !!! Pas la jungle !!! On veut vous revoir :-)))
    Merci merci pour… 1) la carte postale de Noé qui a parcouru la moitié de la planète !
    2) ce si joli collier dont je suis fan ! J’ai été vraiment touchée par ce cadeau venu de si loin ! Un petit morceau vous que je vais faire voyager avec moi cet été !!!
    Gros bisous

  4. Un peu ému à la description de ce que vous avez vécu à San Cristobal…ce mélange de pratiques animistes et chrétiennes. Nous avions Catherine et moi été les témoins de mêmes pratiques et vécu des moments très forts au même endroit il y a 30 ans…

  5. Ola!… un de nos ancêtres ( né à Cartagena en Espagne) a fait le voyage bien avant vous et s’ est probablement installé à Cartagena (Colombie).Vous devriez croiser de très lointains cousins parmi les autotochnes ( Nom de famille : Valdivia ) si vous trouvez des ressemblances avec Jérôme dans la population, n’ hésitez pas, dîtes que vous êtes de la famille !… Bisous

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s