Goodbye Vietnam…

Hoi An > Mui Ne > Ho Chi Minh (Saigon)

Arriver à Hoi An, c’est un peu comme arriver dans la parfaite petite ville asiatique telle qu’on l’imagine avant d’avoir mis les pieds en Asie. Les rues sont remplies de lampions multicolores, les maisons traditionnelles sont bien entretenues, les temples sont rutilants et les rues sont piétonnes.

On a passé une après-midi très agréable à se balader dans les rues de la vieille ville, en admirant les maisons traditionnelles et en écumant les nombreuses boutiques de souvenirs. On n’a rien trouvé à notre goût, ni les bols en laque « fait par mon grand-père », ni les robes « cousues par ma belle-sœur ».

La première impression passée, on se sent plutôt dans une ville-Eurodisney, qui aurait perdu son âme en même temps qu’elle obtenait la reconnaissance de patrimoine de l’Unesco. Les habitations se sont transformées en magasins d’artisanat pour touristes ou en restaurants et les locaux ont laissé la place aux touristes.
Le soir, on est allé admirer la ville éclairée par des centaines de lampions, il faut avouer qu’on a quand même apprécié le spectacle, très romantique…

… A 21h, retour à la réalité, les hauts parleurs nous ont informés que les lampions allaient s’éteindre et que les ruelles allaient s’ouvrir aux scooters.

Le lendemain matin, on a trouvé un endroit encore authentique, le marché ! On y a pris le petit déjeuner dans le stand d’une mama qui cuisinait avant de nous diriger en vélo vers la plage pour l’après-midi.

La plage, située à 5 km de Hoï An est une belle étendue de sable blanc, bordée de cocotiers… et d’hôtels de luxe. Le plus luxueux possédait un catamaran. Vu le vent, ça nous a donné envie. Après avoir durement négocié le prix en jouant les petits backpakers fauchés mais ultra motivés, on est parti sur l’eau !

Le cata était en bon état, on avait même des harnais, on pensait qu’on allait s’envoler mais en fait il était sous-toilé et on a à peine décollé un flotteur… Même si les sensations n’étaient pas au rendez-vous, on a bien apprécié ce petit « craquage » dans notre budget.

Le soir, on a embarqué pour un bus de nuit, direction Nah Trang, puis Mui Ne, soit 17 heures de route, arrivée prévue à destination à 14 heures… A 5 heures du matin, changement de bus à Nah Trang. On a pu en profiter pour piquer une tête et se faire une idée de la ville avant de repartir avant de repartir pour 5 heures de bus. La plage nous a fait penser à celle de Benidorm, pour ceux qui connaissent, large plage de sable bordée d’hôtels-immeubles et promenade piétonne aménagée. Ca ne ressemblait pas à l’Asie et ça parlait plus russe que vietnamien autour de nous !

A Mui Ne, on a trouvé un super bon plan, une chambre à 9$ dans un hôtel en bord de mer, avec piscine !

Après une double baignade mer-piscine pour récupérer de ce long trajet en bus, on est parti en vélo explorer la baie. On a à nouveau été surpris par l’endroit, Mui Ne n’est pas exactement la petite station de kite-surf avec paillotes et bungalows sur la plage qu’on s’attendait à trouver. C’est en fait une interminable route bordée d’hôtels et restaurants collés les uns aux autres, privatisant l’accès et la vue sur la plage… Les magasins affichent tous une traduction en russe et on peut manger des pizzas et des burgers tous les 20 mètres. Légère déception…

Le lendemain de notre arrivée, on est parti en vélo en direction du village de pêcheur de Mui Ne et de ses fameuses « dunes rouges ». On est resté scotché devant le « port de pêche » et ses centaines de bateaux !

Arrivés aux dunes, on se serait cru en plein désert, on été encore plus dépaysé quand on a fait de la « luge » de sable ! Sympa pendant la descente, mois quand il faut remonter à pied dans le sable en plein soleil.

Pour se nettoyer du sable, on a filé à la plage. Mais on n’est pas resté très longtemps car Jérôme a retrouvé ses copines les mouches de sable (qui lui avait laissé quelques marques sur le dos au Cambodge) et a vite pris ses jambes à son coup !

Après cette pause plage et farniente, on s’est dirigé vers notre dernière étape au Vietnam, Ho Chi Minh ville (encore appelée Saigon), capital économique du pays. Le centre ville est très agréable pour se balader à pied, dans les parcs ou sur les larges trottoirs et à l’ombre de grands arbres, comme dans beaucoup de villes au Vietnam. Ce qui peut nous paraître banal en France se révèle être un luxe en Asie. Seule épreuve à surmonter, réussir à dompter la meute de scooters quand on veut traverser…

Saigon, encore plus qu’Hanoi nous a fait l’effet d’une ville qui explose économiquement, c’est aussi une des premières villes du voyage dans laquelle on se sentirait vivre quelque temps. On a repéré pleins de petits cafés sympas et on s’est même trouvé un club pour jouer au ping-pong ! On n’était pas au niveau des autres joueurs, mais on s’est bien amusé à essayer de les imiter, du coup on y est retourné le lendemain !

Pour notre dernier jour à Saigon, on est allé visiter le musée « des vestiges de la guerre du Vietnam ». La visite a été assez rude.
On y a appris que les Américains n’avaient cessé d’enfreindre les « lois de la guerre » en bombardant et tuant nombre de civils et en utilisant des produits chimiques interdits (l’agent orange), qui aujourd’hui encore sont responsables de malformations génétiques chez certains nouveau-nés. Le déséquilibre en « pertes humaines » nous a semblé effarant : estimées à 1 million de combattants et 4 millions de civils côté vietnamien, contre 58 000 soldats côté américain. Certaines photos étaient vraiment difficiles à regarder et on est sorti du musée avec la nausée.

On est parti en direction du marché pour se changer les idées, faire quelques emplettes et déjeuner. Juste avant de partir, Elise a été victime d’un énorme cafard suicidaire qui s’est jeté du plafond pour atterrir directement sur sa robe. On vous laisse imaginer le hurlement. On est devenu le centre d’attention du marché, tout le monde nous regardait en rigolant.

Le soir, on s’est rendu dans un bar franco-français pour regarder un spectacle d’improvisation théâtrale, joué par le cousin d’un copain. Cette petite soirée-spectacle à la française nous a fait bien plaisir, après 4 mois de voyage… Hé oui déjà !

On a quitté le Vietnam avec de magnifiques images en tête, surtout des paysages du Nord, mais un peu déçus par les nombreux problèmes et tentatives d’arnaques auxquels nous avons été confrontés. On ne peut pas dire que les Vietnamiens soient les plus accueillants d’Asie… Est-ce en lien avec leur histoire ?

Plus de photos dans la rubrique Photos

Notre voyage au Vietnam en vidéo, c’est par ici !

———–

Réflexion de la semaine : si comme nous, vous voulez en savoir plus sur l’histoire du Vietnam, on vous conseille de regarder ces quelques films :

  • Indochine : film français sur la guerre d’Indochine, une histoire un peu rocambolesque, mais on peut y voir de beaux paysages typiques du Vietnam ainsi que les belles tenues de l’époque portées par Catherine Deneuve
  • Apocalypse Now : film américain (Francis Ford Copola), qui montre la jeunesse et la folie des GIs américains, complètement déboussolés en plein milieu de la jungle vietnamienne
  • Good Morning, Vietnam: film américain, Un disc jockey est envoyé au Vietnam pour animer la radio des forces armées et distraire les soldats. Comédie qui compare les soldats américains à des jeunes scouts
  • Platoon : film américain (Oliver Stone), qui montre un carnage dans les troupes américaines complètement désorganisées et déboussolées en plein milieu de la jungle vietnamienne
    Sans oublier Full Metal Jacket, Forrest Gump, Outrages…

———————

Dans le prochain épisode : le Nord de la Thaïlande

A bientôt !

Elise & Jérôme

7 réflexions sur “Goodbye Vietnam…

  1. Ping: Entre les limestones, sur la mer comme sur la terre | JETM2013

  2. Alors comment vous sentez-vous après ces quelques mois de voyage? sur la route des commerces humains et des échanges. Dans les faces à faces de l’histoire et des cultures. Pour nous à travers vos regards c’est un peu les mille et une nuit… enfin déjà 135… Bonne continuation Big Bizzzzzzzzzzzzzz de J + J

  3. Tres contente de vous suivre dans vos peripeties!
    5 mois déjà: vos aventures sont une invitation aux voyages.
    Prenez soin de vous!
    Biz

  4. Quelle relation entre le passé tragique de ce pays et votre désappointement relatif quant à la difficulté de pouvoir s’insérer ou même se sentir bien dans ce pays? Un point d’interrogation…qui pose questions.

  5. Coucou, j’arrive seulement à Da Nang que je quitte illico demain matin justement pour Hoi An, d’après vos commentaires, je pense donc que je n’y séjournerais pas longtemps non plus, juste le temps nécessaire pour visiter My Son. Bonne continuation en Thaïlande et merci de me donner l’adresse du super plan hôtelier à 9$ à Mui Né où j’arriverais dans quelques jours.
    Bises, Philippe

    • Salut Philippe!
      Cool d’avoir des news! En effet, on a préféré le Nord au Sud du Vietnam… Si tu vas a Mui Ne, notre hôtel s’appelait Hoang Kim Golden Resort, on avait un peu négocié 😉
      Amuse toi bien!

      • Merci Beaucoup, c’est noté, J’ai pris un billet open tour pour descendre jusqu’à HCMc, j’espère que cet hôtel ne sera pas trop loin de l’agence. Perso, j’ai quitté le nord sans regrets, et vraiment le seul endroit qui me laisse un excellent souvenir c’est Huê que j’ai beaucoup aimé, j’y suis resté une petite semaine. J’ai mon billet d’avion pour le retour le 17 juin dans la vieille Europe. Da Nang, ça me plait pas du tout, du tout, donc le musée Cham cet aprem’ avec visite de la ville, temple de cao-daï et cathédrales, etc…. ce sera suffisant. 🙂

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s