Good Morning Vietnam!

Dien Bien Phu > Sapa > Hanoi

Nous avons commencé notre itinéraire au Vietnam par la ville qui est considérée comme la dernière étape de la colonisation française dans ce pays : Dien Bien Phu. C’est ici que le 7 mai 1954, les français ont perdu la guerre d’Indochine et que les Vietnamiens ont gagné leur indépendance. Les Vietnamiens semblent tirer une grande fierté de cette victoire, qui sonne comme un terrible souvenir pour les français (3 000 morts, 4 000 blessés et 10 000 prisonniers). Le « Musée de la Victoire » de Dien Bien Phu fait évidemment la part belle aux vainqueurs en vantant leurs capacités tactiques et leurs actes héroïques. C’était intéressant d’avoir un autre point de vue sur un évènement historique français et bizarre d’être considérés comme l’ennemi.

DSC04720On a gravi la colline « Eliane », dernière position de l’armée française lors du siège de Dien Bien Phu. La colline est en fait une petite butte plantée au milieu de rizières (ancien champ de bataille) et dominée par d’imposantes montagnes depuis lesquels les Vietminhs se cachaient pour bombarder et observer les Français.

On a été plongé d’emblée dans la terrible histoire du Vietnam et on se posait des questions sur l’accueil qu’on allait recevoir dans ce pays en tant que Français. Ce qui est génial en voyageant, c’est qu’on se passionne et on s’imprègne de l’histoire bien plus qu’en lisant un simple livre d’histoire.

Le lendemain, on est parti pour la ville de Sapa située à 8h de route de Dien Bien Phu (282 km) et c’est là qu’on a rencontré notre copain Philippe, Colonel de l’armée française à la retraite avec qui, on ne le savait pas encore, on allait passer 3 jours et 2 nuits !

Nous sommes arrivés à Sapa, villes très prisée des touristes Vietnamiens et Chinois, sans le savoir, pendant la semaine de vacances des Vietnamiens. Sapa est une station « climatique » située à 1500 m d’altitude, sorte de Val d’Isère vietnamien, la neige en moins. La température y est très agréable en ce moment, contrairement au reste du pays. Comme on ne trouvait pas de chambre libre dans notre budget, on a décidé de la partager avec Philippe ! On a dormi la première nuit dans un hôtel cher et pas top et la nuit suivante, dans un salon de massage qui d’après la rumeur serait aussi un hôtel de passe…

DSC04746Le premier soir, on a diné au marché et Elise a fait l’erreur de prendre un plat sans demander le prix… Son plat (poulet aux pousses de bambous) coûtait 3 fois plus cher que les autres plats. Notre première arnaque au Vietnam… Va falloir être vigilant par la suite…

Sur la place principale, c’était l’effervescence. Le samedi soir, c’est le « love market » ! Dans le passé, les jeunes de minorités ethniques des montagnes alentours venaient à la ville de Sapa pour rencontrer leur conjoint(e). Maintenant, la tradition a été remplacée par un show uniquement dédié aux touristes… Du coup, les femmes des minorités ethniques viennent en masse pour vendre leur artisanat.

DSC04748

On a découvert avec surprise qu’elles parlaient bien mieux anglais que la plupart des Vietnamiens (parfois même français !) et bizarrement qu’elles ne se considèrent pas comme « Vietnamiennes » mais comme Dzao ou Hmong, leur ethnie. En bonne commerçantes, elles sont très sympathiques, on a bien apprécié de pouvoir discuter avec elles !

Sur le chemin de l’hôtel, Elise a rencontré une tenniswoman et fixé un RDV pour jouer le lendemain à 5h du matin ! Premières balles tapées en 3 mois, ça fait plaisir, surtout quand on se fait surnommer Sharapova ! Jérôme essaye désespérément de trouver un club de Hand…

Après cette parenthèse sportive, on est parti se promener en direction du village Hmong de Lao Chai, sous bonne escorte : une joyeuse troupe de petites femmes Hmong, sympas…

???????????????????????????????… mais difficile de s’en séparer sans leur avoir acheté un peu d’artisanat !

La balade était magnifique, surtout pour les rizières en terrasse spectaculaires, typiques de la région.

DSC04792Le soir, on a voulu tester le cochon de lait rôti mais on s’est retrouvé avec une assiette de « gras de cochon rôti », soit disant les Vietnamiens aiment ça… On a renvoyé l’assiette et miracle, elle est revenue remplie de viande ! Ah ces vietnamiens, ils ont l’air taquin… On a arrosé le tout d’une bonne bouteille de vin rouge vietnamien, notre première de tout le voyage, merci Philippe !

Le lendemain, on a loué des scooters pour visiter plusieurs villages qui vivent de la culture du riz et de la vente d’artisanat. On roulait sur un mince chemin qui serpentait entre les rizières, on était tous seuls et encore une fois, le paysage était magnifique !

DSC04838Après le dernier arrêt avant de rendre les scooters, Elise a oublié de mettre son casque (première fois de la journée) pile au moment où on passait devant les policiers… Grosse erreur ! Ici, on peut rouler à 4 sur un scooter, mais le port du casque est obligatoire ! Les flics ne rigolaient pas et nous ont collé une amende de 6€, ouf, on s’attendait à pire !

Le soir, on a pris un bus de nuit pour la capitale, Hanoi (12 heures pour 365 km). On est arrivé un peu crevé mais la ville nous a plût tout de suite. Dans les rues de la vieille ville, c’était très animé, il y avait beaucoup de piétons et même des sportifs qui couraient autour du lac, on n’avait jamais vu ça en Asie !

On a pris un petit déjeuner dans un de ces stands de rue pour « poupées ». Difficile de trouver autre chose que de la soupe Pho, qui ne nous faisait pas très envie vu la chaleur, mais les Vietnamiens semblent en raffoler à tous moments de la journée.

DSC04874

L’après-midi, on a visité le musée d’histoire et on a découvert les pratiques « dictatoriales » des français pendant la colonisation et le désastre de la guerre du Vietnam contre les Américains.

???????????????????????????????Au final, on ne peut qu’être admiratif d’un peuple qui a vaincu en l’espace de 30 ans, les Français, les Américains, les Khmers rouges et les Chinois ! On comprend ainsi pourquoi ils sont si fiers de leur pays : les drapeaux vietnamiens sont présents partout et le casque militaire fait fureur chez les hommes.

En fin d’après-midi, on s’est arrêté au bord du lac et à peine assis, un Vietnamien est venu nous voir avec ses deux enfants pour que sa fille de 6 ans nous chante une chanson en anglais ! Juste après leur départ, des étudiants très motivés, nous ont demandé s’ils pouvaient discuter avec nous pour améliorer leur anglais. Ils prenaient même des notes quand on parlait ! Sympa que des locaux viennent vers nous pour échanger, comme quoi, tous les vietnamiens ne veulent pas nous arnaquer, ouf !

DSC04886

Le lendemain, on s’est baladé le long des larges avenues de la « nouvelle ville » (construite par les français) dans laquelle il reste quelques bâtiments haussmanniens, comme l’opéra.

???????????????????????????????

On a traversé la ville pour aller visiter le « temple de la littérature » construit en 1070. C’était la première université du Vietnam. Joli temple et comme la majorité des temples au Vietnam, son style est fortement influencé par la Chine. D’ailleurs, on a découvert une forte influence chinoise au Vietnam qu’on n’avait pas dans les autres pays d’Asie du Sud-Est (chapeaux coniques, nems, lampions…).

Le soir, on a profité d’être « à la capitale » pour aller au spectacle ! On est allé voir un spectacle de marionnettes sur l’eau qui racontait de façon très poétique l’histoire ancienne du Vietnam.

Notre première semaine au Vietnam nous a beaucoup plut car elle a été riche en découvertes aussi bien au niveau historique que culturel. Les paysages du Nord étaient vraiment grandioses.

Ca promet pour la suite !

Plus de photos dans la rubrique Photos

Notre voyage au Vietnam en vidéo, c’est par ici !

———————

Réflexion de la semaine : les rencontres improbables

Avant notre départ, on espérait des rencontres enrichissantes avec les locaux mais on ne s’attendait pas également à en avoir avec des « touristes » que nous n’aurions surement jamais rencontrés dans notre vie de tous les jours. Petit échantillon de personnes avec qui nous avons partagé un trajet en bus, un dîner, une journée voire plusieurs jours :

  • Philippe (Français) – Colonel retraité de l’armée française, aventurier qui voyage 6 à 8 mois par an
  • Silvia (Italienne) – ex-squatteuse à Londres en voyage en Asie du Sud-Est avant d’aller bosser en Australie
  • Pascal (Niçois) – retraité de 60 ans qui dévoue sa vie à la spiritualité et qui passe 6 mois par an au Laos, sur l’île de Don Det
  • Jeremy (Américain) – ex-ingénieur qui a décidé de changer de vie et qui fait un tour du monde des cuisines
  • Thomas (Belge) – Tatoueur professionnel qui s’apprêtait à traverser le Laos à vélo
  • Jean-Christophe (Français) – photographe-voyageur professionnel
  • Juliana et Leandro (Brésiliens) – clowns en action caritative en Afrique et Asie

———————

Dans le prochain épisode : la baie d’Halong, la « baie d’Halong terrestre » et la ville de Hué

A bientôt !

Elise & Jérôme

9 réflexions sur “Good Morning Vietnam!

  1. Ping: Patrimoine culturel ou survie dans la jungle ? | JETM2013

  2. Coucou, bon trip à vous deux, ça a été un vrai bonheur de faire votre connaissance. Suis toujours à Hanoï, vais certainement prolonger mon visa d’un mois. Amicalement, bises.
    Philippe, aventurer.

  3. Intéressant les différences d’ambiance. Rencontres, paysages et Histoire; le Vietnam semble vous toucher profondément et nous avec bien sur, par ricochet. Prenez votre temps et merci de nous en transmettre des bribes.

  4. votre reportage donne vraiment envie de visiter ce pays. ça m’ a vraiment plu ( sans « t »…c’était la minute du prof)
    et les vietnamiens ont un petit air coquin bien sympa.
    Bisous

  5. Oui le bilan de la colonisation Française est disons contrasté. D’un côté des infrastructures, mais de l’autre la position intenable d’un occupant submergé par un peuple en armes. Quant aux Hmongs, s’ils ne se sentent pas Vietnamiens c’est qu’en tant que minorité ethnique ils avaient pris le parti des Français et des Américains plus tard. Je suis contre la colonisation mais en même temps, la bataille de Dien Bien Phu à 1 contre 20 est héroïque (près de 2 mois). Certains y sont allé sans espoir de retour pour aider leurs camarades assiégés (ce fut le cas des parachutistes notamment).
    Sur un autre plan, vous nous retracez bien ce qu’est ce pays et nous donnez envie d’y aller!

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s