Des débuts au Cambodge un peu difficiles !

Thaïlande > Krong Koh Kong > Sihanoukville > Koh Rong

Une première journée compliquée

Nous sommes passés de la Thaïlande au Cambodge par un poste frontière terrestre où on a pu constater un système de corruption bien rôdé. Entre les intermédiaires qui proposent de faire les démarches à notre place avec une grosse commission, une fausse « taxe de prise de température », des tuk-tuks hors de prix pour rejoindre la première ville cambodgienne et surtout des fonctionnaires qui demandent 25% de plus que le prix officiel du visa à 20$, si on paye en Dollars et 100% de plus si on paye en Thaïs Bahts !

Comme on n’aime pas se faire arnaquer, qu’on fait attention à notre budget et qu’avec 10$, on peut se faire un bon diner au Cambodge, on a été les seuls touristes à tenir tête. Ils nous avaient menacés de ne pas délivrer nos visas avant 3 heures, par 40°c, ça nous faisait un peu peur… Mais au final, on n’a attendu que 10mn, victoire !

Arrivés dans la ville de Krong Koh Kong, on était un peu perdu. En voyage de longue durée, on arrive souvent dans un nouveau pays un peu à l’arrache et il nous faut un petit temps d’adaptation pour comprendre les principes de base du pays. On a découvert sur place qu’il est possible de payer en Dollars (d’ailleurs, les distributeurs délivrent uniquement des Dollars), en Riels (devise locale), voire même en Thaïs Bahts dans les régions proches de la Thaïlande. Sacrés calculs mentaux quand on nous rend la monnaie à la fois en Dollars et en Riels et qu’on essaye de comprendre combien ça fait en Euros !

Une première nuit agitée

Fatigués par le long trajet entre la Thaïlande et le Cambodge nous avons pris une chambre à 6$, dans le premier hôtel que nous avons trouvé… Grosse erreur !!! On s’est vite endormi, malgré une chambre très glauque et sombre : 2 gros cafards morts dans la salle de bain, la fenêtre fermée avec du scotch, des draps douteux, la poubelle non vidée…

A 2 heures du matin, Jérôme s’est réveillé à cause de la chaleur et des piqûres de moustiques qui le démangeaient. Après avoir allumé la lumière, on a vu des petites bêtes noires accrochées dans notre moustiquaire… Des punaises de lit !!! On vous épargnera les détails quand Jérôme en a écrasé une, qui a laissé une longue trainée de sang sur notre moustiquaire…

On a donc changé d’hôtel directement. Dans notre nouvelle chambre, très propre (à 8$, soit 2$ de plus que l’autre !), on a checké minutieusement (voir obsessionnellement) notre drap. Il y avait bien sûr une sale bête remplie de notre sang. On a fini la nuit en essayant de ne pas trop psychoter, mais elle aura été la pire de notre voyage (pour l’instant). On s’est dit qu’on allait être un peu plus regardant sur la propreté des chambres à l’avenir…

Un petit trek pour nous détendre… ou pas !

Le lendemain, on est parti en excursion dans les Cardamom Mountains avec un petit groupe de touristes. Pour ajouter un peu de piment à notre histoire, deux membres du groupe avaient des piqûres sur tout le corps et ne cessaient de se gratter… Apparemment, ils avaient eux aussi été victimes des punaises de lits ! Comme on n’avait pas de piqûres visibles, ils nous ont dit que les leurs avaient mis 24h à apparaître… Pour nous détendre, on aurait pu mieux faire !

Après 1 heure de randonnée dans la jungle luxuriante et humide, on est arrivés à une chute d’eau où on a pu prendre une douche bien fraîche.

???????????????????????????????

Arrivés en haut de la cascade, la vue sur la rivière et les mangroves était impressionnante.

???????????????????????????????

Sur le chemin du retour, Elise a hurlé après avoir failli poser la main sur un joli caméléon-dinosaure, sinon, on ne l’aurait jamais vu !

???????????????????????????????

De retour à l’hôtel, on a procédé à une éradication de toutes les punaises pour pouvoir plier la moustiquaire dans nos sacs, non sans craindre qu’elles aient pondues dans nos affaires… Ces sales bêtes vont nous hanter l’esprit encore quelques jours…

Une plage déserte pour nous détendre… Ou presque !

On est ensuite parti vers Sihanoukville, le « Juan-les-pins cambodgien », étape avant les îles paradisiaques de la région. Sur la plage, des dizaines de restaurants sont collés les uns aux autres. La baignade n’était pas vraiment rafraîchissante, on avait plutôt l’impression de se baigner dans une soupe.

Le lendemain, on s’est rendu sur l’île préservée de Koh Rong. On a choisi la guest house située sur la plage la plus déserte et inaccessible de l’île : Lonely Beach. Arrivés sur place, on n’a pas été déçu du paysage ! Entourée de jungle, la plage était magnifique et il n’y avait que quelques personnes dessus (les résidents de la guest house, soit 4 bungalows et un dortoir).

Rapidement, le manager nous a appris que c’est sur cette plage qu’ont été tournées 2 saisons de Koh Lanta. Le thème des discussions s’est évidement orienté vers « comment survivre ici sans matériel pour se nourrir », on a d’autant plus apprécié notre poisson grillé !

On a passé une bonne nuit au frais, dans le dortoir sur pilotis protégé par un simple toit, en plein milieu de la jungle et de ses bruits inquiétants et fascinants.

Le lendemain, après que Jérôme ait réussit l’exploit de rester « inactif » sur la plage pendant 1 heure, on est parti en expédition dans la jungle, à la recherche d’un village de pêcheurs situé à 45 mn de chez nous… Après s’être légèrement perdus (3h de marche au lieu d’1h30 prévue), on aura vu une superbe plage (et son village de pêcheur). En face de cette plage, se trouve un hôtel de luxe sur 2 îles privées : 27 bungalows à 1500$ la nuit. Entre 3 semaines dans cet hôtel et 1 an autour du monde, nous on préfère continuer à voyager comme on le fait !

???????????????????????????????

D’autant plus qu’ils communiquent sur un positionnement éco-responsable alors que chaque bungalow a sa piscine, une aberration sur une île dépourvue d’eau douce, sans parler des clims qui fonctionnent au générateur…

On a fini par retrouver notre plage sur laquelle on s’est un peu reposé mais pas trop longtemps car on s’est vite fait dévorer par les « mouches de sable », elles semblent en particulier raffoler du dos de Jérôme, âmes sensibles s’abstenir…

???????????????????????????????

Après une première semaine « grouillante », on se dirige vers la capitale, Phnom Penh en espérant que toutes ces petites bêtes ne continuent pas la route avec nous…

Plus de photos dans la rubrique Photos

Notre voyage au Cambodge en vidéo, c’est ici !

———————

Réflexion de la semaine : Comment s’occuper durant les longues heures de transport ?

Lors de nos voyages, les moments les plus désagréables sont souvent les loooooongs trajets en bus. Voici nos petites astuces pour « accélérer » le temps, quand vous n’avez pas le budget ou la volonté de prendre un avion :

  • Lire un livre ou le guide du pays, permet de faire une action « utile » pour la suite du voyage en plus de faire passer le temps assez rapidement !
  • Regarder un film. Pour cela encore faut-il avoir un ordinateur portable. On vous assure que quand vous regarderez l’heure à la fin du film, vous n’aurez jamais été aussi proche d’arriver ! On recommande la prise de casque double pour pouvoir regarder le film à 2 !
  • Jouer à un jeu de société. Vous vous demandez « comment ? ». C’est là qu’un smartphone devient utile. On peut y télécharger gratuitement des jeux indémodables (backgammon, échec, …), qui ont le pouvoir de transformer les minutes en secondes, surtout si comme nous, vous avez l’esprit de compétition !
  • Discuter avec des locaux. L’activité la plus intéressante, mais n’est pas toujours garantie car dépendante du niveau d’anglais des personnes dans le bus !

Et bien sûr, les classiques :

  • Dormir. Souvent plus facile à dire qu’à faire, sauf si on a pensé à son kit transport (boules quies, masque de nuit et coussin gonflable)
  • Comme beaucoup de locaux, regarder le paysage. D’une simplicité enfantine, vous n’avez besoin d’aucun matériel. Fortement recommandé en cas de mal des transports. Mais le temps n’est que très peu accéléré, surtout si le paysage est monotone.

Dans le prochain épisode : Phnom Penh et les temples d’Angkor

A bientôt !

Elise & Jérôme

13 réflexions sur “Des débuts au Cambodge un peu difficiles !

  1. Ping: Quelques escales en Thaïlande pour se "ressourcer" | JETM2013

  2. Les temples d Ankor .Merveilleux.Attention pour la visite d un lieu sacre que l on atteint en montant des marches , prévoir un habit avec des manches , sinon impossible d ‘ y monter.Cela serait dommage car la vue est splendide.J ai adore le Cambodge mais avec un court séjour dans la capitale
    Séjour humanitaire .j ai apprécie la gentillesse des cambodgiens et la fait de supporter la douleur .. Marie de Metz

  3. mamie a poussé des « ainch!….le pauvre de mon petit-fils » en voyant le dos de Jérôme et en lisant vos commentaires sur les affreux insectes et autres animaux exotiques. Bisous

  4. Voilà bien la preuve qu’ une image vaut tous les commentaires !…
    Le dos de Jérôme va-t’il mieux ?
    Heureusement qu’ Elise se blottie dans tes bras,… côté face ! Plein de bisous

  5. A vous lire on se rend mieux compte de la diversité de ce monde dans lequel nous vivons. A 2$ d’écart on est en enfer ou sur terre selon la chambre que l’on choisit et sur la même île on peut vivre avec ou sans clim pour un écart de prix de 1 à 1000.
    Lire dans les Echos que l’industrie textile Cambodgienne (dans les mains des Chinois) et qui fonctionne à 70€ de salaire mensuel est une chose….voir les milliers de Cambodgiennes s’entasser en sortant de l’usine dans des bus à 40° en est une autre…Vous nous le communiquez bien. Merci et bonne route

  6. je suis effrayé par tout ce que vous avez subi au début de votre tournée de Cambodge, j’éspère qu’à Phnon Phen ca sera beaucoup mieux. j’admire aussi vos talents de reporter qui nous permettent de presque participer (un peu) dans votre voyage.
    j’espère que ca sera bientot un mauvais souvenir et de nouveau vous aurez des journées et nuits magnifiques. je vous embrasse bien fort et vous remercie de vos communications! Kakalek
    Salut les backpacker!!! C’est toujours un grand plaisir de lire vos articles, merci merci et à bientot pour de nouvelles aventures! une belle pensée pour vous, des bizzz. Julia

    • Coucou Kakalek!
      Bravo pour tes progrès sur le net! Et merci à tes « coachs »!
      Ne t’inquiète pas, tout va mieux, les sales bêtes ne nous ont pas « embêtés » trop longtemps! Les petites galères font partie du voyage et nous permettent de mieux apprécier le reste qui est merveilleux!
      Nous t’embrassons bien fort!

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s