A la découverte de la Birmanie

 Yangon > Mandalay > Hsipaw

Nous sommes arrivés en Birmanie avec quelques inquiétudes concernant l’argent, car il nous fallait détenir à la fois des Dollars (pour payer les hôtels) et des Kyats (monnaie local). Nous avons fait le pari de retirer dans les distributeurs installés depuis seulement 2 mois en Birmanie et OUF, ça a fonctionné, on va donc pouvoir vous raconter la suite !

Une autre inquiétude qu’on avait, concernait le budget « hôtel ». La Birmanie s’étant récemment ouverte aux touristes, qui sont de plus en plus nombreux, mais le nombre d’hôtels n’a pas encore suivi ce développement, les prix sont donc très élevés (sans parler des taxes que les hôteliers doivent reverser au gouvernement). Du coup, à Yangon, pour ne pas exploser notre budget, on a trouvé une « chambre-cellule », sans clim, sans salle de bain et sans fenêtre ! Au prix de 22$, soit presque la moitié du budget quotidien qu’on s’était fixé…

En sortant de l’aéroport notre première surprise fût de constater que notre taxi conduisait avec le volant à droite (comme en Angleterre) mais au bout de quelques heures de balade, on s’est rendu compte que les voitures roulaient à droite (comme en France) ! En fait, en 1970, les birmans ont décidé de se différencier de leurs ex-colons anglais et de changer de sens de conduite en une nuit !

Deuxième surprise du jour, on a découvert un pays plus riche que ce qu’on s’était imaginé : routes bien entretenues, voitures récentes et beaucoup d’immeubles modernes, style art-déco très colorés.

???????????????????????????????Troisième surprise, les femmes se « maquillent » en s’étalant de l’argile (tanaka) sur le visage, pour se protéger du soleil, mais aussi pour le style… La première fois qu’Elise a vu une femme maquillée de la sorte, elle a cru que c’était des cicatrices et n’osait pas la regarder en face !

Les hommes portent le « lungi », une sorte de jupe faite avec une longue étole, généralement à carreaux.

Malgré la chaleur étouffante, nous avons visité le principal temple bouddhiste du pays : Shwedagon Paya, une sorte d’Eurodisney bouddhiste birman. Notre première vision de ces dômes dorés typiques de la Birmanie, qu’on retrouvera ensuite dans tout le pays.DSC03416

On a quitté Yangon assez rapidement, pour se diriger vers Mandalay, deuxième plus grande ville de Birmanie. Après une nuit passée dans le bus, on a enchainé tôt le matin avec l’ascension de la « Mandalay hill », temple bouddhiste qui se trouve au somment d’une colline que nous avons du gravir pieds nus, en 40mn… Bizarrement, on n’a pas croisé grand monde pendant la montée, mais arrivés au sommet, des mini-moines nous attendaient !

DSC03537

Le lendemain, en se baladant en vélo, on s’est rendus compte qu’il y avait des temples à presque tous les coins de rue. Depuis le début du voyage, on croise énormément de moines (hommes), on se demande si ça ne pose pas un problème d’équilibre homme-femme !

Pour essayer d’en savoir plus nous avons visité un monastère. Celui-ci était étonnamment vide. Nous n’en saurons pas plus sur la vie de moines. Au moment de repartir, nous comprenons pourquoi : les moines étaient en train de regarder une partie de Cane Ball, sport national en Birmanie. Nous n’en saurons pas plus sur la vie des moines mais nous aurons découvert ce sport, mélange de foot et de volley qui donne lieu à des figures impressionnantes, on est restés scotchés !

DSC03469

Lors de notre quatrième jour en Birmanie, on a commencé à prendre nos marques. On est partis en expédition avec les transports en communs locaux : les pick-ups. Dans le premier, on était sagement assis à l’intérieur, dans le  deuxième, on s’était accrochés à l’arrière (en mode planche à voile) et dans le troisième, Jérôme a terminé sur le toit, à la birmane !

Arrivés à destination, nous avons traversé le « plus-long-pont-en-teck » au monde (1,2 km).

Endroit magique, qui donne l’impression d’être hors du temps, surtout quand les pêcheurs tirent leurs filets à la nage !

On a quitté Mandalay pour se rendre à Hsipaw, petite ville aux pieds des montagnes et point de départ de nombreux treks. Nous avons constitué un groupe franco-suisso-québécois pour partir 3 jours en trek, accompagnés d’un super petit guide birman qui rigolait comme dans un manga !

On a commencé par traverser des champs de légumes avant d’attaquer une « petite » montée de 800m de dénivelés par 35° !

On a traversé des villages de montagne, habités par des minorités birmanes qui nous font gouter leurs spécialités culinaires : feuilles de banian, moutarde en légumes et salade de feuilles de thé fermentées !

DSC03556

On a longé de nombreuses plantations de thé, mais aussi de vastes espaces brulés, soit pour cultiver davantage, soit pour tuer les serpents, c’est assez triste et ça contribue à troubler l’air, chargé de poussière à cause de la sécheresse.???????????????????????????????

Dans ces villages, il n’y a pas d’eau courante, donc quand on s’est arrêtés pour passer la nuit, on s’est lavés à la seule « douche » du village, en pleine nature !

On a dormi « à la birmane », c’est-à-dire, tous dans la même pièce et à même le sol ! Après une courte nuit de sommeil, à 7 heures, on a assisté au début de la journée de travail des femmes. Dans cette ethnie, les femmes assurent les tâches les plus physiques. Elles portent de lourdes charges sur des chemins escarpés, alors que les hommes s’occupent des enfants et restent tranquillement à la maison !

Le soir, on a dormi dans un monastère très basique. Le manque de confort a été compensé par l’accueil des joyeux petits moines qui faisaient tout pour attirer notre attention.

???????????????????????????????

Le dernier jour du trek, tout le monde était un peu claqué, notre guide « birman futé », nous a fait prendre un raccourci qui traversait une rivière. Vu qu’on n’était pas très doués, on n’a pas gagné beaucoup de temps mais on a bien rigolé avec nos sympathiques compagnons de marche également en voyage au long cours (Mel & Flo – Val & Angelo).

Cette première semaine s’achève sur de belles visites et rencontres (surtout entre touristes), mais on est un peu frustrés car on n’a pas trop eu l’occasion d’échanger avec les birmans qui ne parlent quasiment pas anglais, notre objectif pour la suite du voyage.

Plus de photos dans la rubrique photo

Notre voyage en Birmanie en vidéo, c’est ici !

————————————

Réflexion de la semaine : Visiter la Birmanie, un pays qui s’ouvre… doucement…

La Birmanie attire de plus en plus de touristes car le pays ne s’est ouvert que récemment, avec l’élection d’un gouvernement « civil » en 2010. Certains locaux disent que l’ancien gouvernement a juste changé d’uniforme, car nombre d’anciens de la junte militaire sont aujourd’hui au pouvoir et l’armée représente encore 10% de la population.

Néanmoins, la volonté d’ouvrir le pays aux touristes est bien tangible, elle est même encouragée par l’opposition et son leader charismatique, Aung San Suu Kyi qui demandait aux touristes de ne pas venir en Birmanie par le passé, pour ne pas enrichir la junte militaire.

Ce changement récent implique des spécificités qu’il est bon de connaitre avant de visiter le pays :

  • DSC03448L’infrastructure hôtelière est insuffisante pour répondre à la demande, le prix de l’hébergement est donc plus élevé que dans les autres pays d’Asie du Sud-est, mais surtout exorbitant par rapport au coût de la vie
  • De nombreuses régions sont interdites aux étrangers, on a donc l’impression de se retrouver « parqués » dans certaines zones et les itinéraires possibles sont limités
  • Le visa touristique est limité à 4 semaines
  • Il faut rentrer dans le pays par un aéroport international, les frontières terrestres sont fermées aux étrangers
  • Visiter la Birmanie implique qu’on contribue à l’enrichissement d’un gouvernement soupçonné de réserver cette richesse à une élite militaire

Dans le prochain épisode : le lac Inle, les temples de Bagan…

A bientôt !

Elise & Jérôme

6 réflexions sur “A la découverte de la Birmanie

  1. Toujours aussi bien votre blog. Impressionnant le cane ball, impressionnants les « rapides » (bon, rapidounets), j’espérais une petite chute le cul dans l’eau…bon tant pis, une prochaine fois! Bisous les amis!

  2. Votre trek a l’air bien sympa!
    On m’a dit que la bouffe locale n’était pas top et que quasiment tout est frit. Vous en pensez quoi?

    • Coucou,
      C’est vrai que la bouffe n’est pas aussi raffinée et variée qu’en Thaïlande mais après l’Inde, ça fait du bien de manger un peu de viande et pas trop épicé… Apres, on peu très bien éviter les beignets frits mais c’est vrai que les curies sont assez gras en général. Vu tes compétences de voyageuse-gastronome, je te conseille la Birmanie, mais pas pour la bouffe!
      Bisous

  3. Superbe blog. Au cafe a l’aiguille du midi. 3800 mètres soleil mais -28 degrés. Avant de partir faire la vallée blanche! Impressionnant. Bises. Dad

    Envoyé de mon iPhone

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s