De la beauté du Taj Mahal à la ferveur religieuse de la Kumbh Mela et Varanasi

Jaipur > Agra > Delhi > Allahabad > Varanasi

Du Taj à Delhi

En partant de Jaipur pour Agra, nous avons vécu notre première galère de train (jusque là, c’était trop beau pour être vrai). Notre train ayant été annulé, nous avons pris le suivant, sans places attribuées, pour un trajet de 4h…

Nous sommes montés dans une voiture au hasard, ce qui n’est pas de tout repos, vu que les indiens ne laissent pas descendre avant de monter le plus vite possible. Nous nous sommes assis aux premières places libres d’où on s’est vite fait dégager. On s’est retrouvés en train d’errer dans le train bondé à la recherche désespérée d’un espace disponible. Heureusement, la solidarité indienne s’est vite mise en place ! Elise a été invitée à partager une couchette supérieure avec 3 jeunes et Jérôme avec une famille !

Le plus drôle dans cette histoire, c’est qu’à peine avait-on commandé des samossas, nos deux « familles d’accueil » respectives se sont mises à déballer leur pic-nic pour nous faire gouter leur cuisine maison ! En descendant, on a du serrer la main de la moitié des passagers du wagon !

Les indiens ont vraiment à cœur de que ceux qui visitent leur pays en garde une bonne image.

Arrivés à Agra vers 23 heures, on a pris le premier hôtel qui se présentait dans notre budget, même s’il était plutôt miteux. Au milieu de la nuit, on a eu la visite d’un rongeur qui nous a piqué nos gâteaux avant de nous réveiller en les mangeant… Après cette courte nuit mouvementée, on s’est levés à 6h pour aller admirer le lever de soleil sur le Taj, pensant être les seuls à avoir eu cette superbe idée ! Mais vu que 3 millions de visiteurs viennent l’admirer chaque année, on n’était pas tout seul !

On a fait abstraction de la foule, car quand même, le Taj en impose !

???????????????????????????????

Devant sa beauté on s’est sentis pousser des ailes !

??????????????????????????????? ???????????????????????????????

C’est assez émouvant et rare de visiter un monument construit par amour. Le Taj est un mausolée, édifié par un Maharaja pour sa 3ème épouse, décédée lors de l’accouchement de son 14ème enfant, à l’âge de 27 ans ! Le plus triste dans cette histoire, c’est que le Maharaja a ensuite été détrôné et mis en prison par son fils, jusqu’à sa mort !

Nous avons rapidement quitté Agra pour Delhi, où nous avons été super bien accueillis par Flora, une copine d’Elise qui habite dans un quartier paisible au Sud de Delhi (certes, pas facile à trouver !). On en a profité pour faire la grasse mat’ et manger du Nutella ! Flora a monté sa boite de cours de langue et d’accompagnement professionnel et culturel en Inde et en Chine (www.knowledge-must.com), la classe !

Delhi nous a tout d’abord dépaysé par sa modernité : métro propre, climatisé et rapide, belles voitures et boutiques de luxe.

???????????????????????????????Mais en arrivant à Old Delhi, on a vite retrouvés nos « marques ». Nous avons été happés par ses tumultueux bazars et ruelles tortueuses, dans lesquelles les cyclo-rickshaws essaient de se frayer un chemin parmi les piétons et les vaches. On a traversé les bazars des joailliers, du papier, de la passementerie, des outils et des épices. On en a pris plein les yeux, les narines et les oreilles ! On a aussi découvert, dans les stands de rue, des spécialités culinaires comme le « riz au lait, sans riz », un dessert crémeux à base de lait ou les « crêpes complètes indiennes » ou Masala Dosa, un délice !

On s’est à nouveau retrouvés sur une autre planète dans la soirée, Flora nous a emmenés diner avec ses amis dans un resto super branché, musique à fond et filles (indiennes) hyper sexy… On dénotait pas mal avec nos fringues de voyageurs !

C’était sympa de voir un autre aspect de l’Inde que celui qu’on voit en tant que touriste.

???????????????????????????????

Le lendemain, on a visité New Delhi et un de ses jolis parcs, le Lodi Garden.

En se baladant dans le parc, on a assisté à une partie d’ultimate (frisbee), qu’on a été invité à rejoindre. Au bout de 10 minutes (et un mois sans sport), Elise était morte mais Jérôme se débrouillait plutôt bien ! Le groupe était très sympa, un mélange d’indiens férus de ce sport et d’expats.

Après les multiples monuments du Rajasthan et le Taj Mahal, on a choisi de visiter Delhi en flânant dans les différents quartiers, afin d’être bien reposé avant de se rendre à la Kumbh Mela, plus grand pèlerinage religieux du monde.

La ferveur religieuse Hindoue à la Kumbh Mela et à Varanasi

Nous avons eu la chance d’être dans la région d’Allahabad au moment de la Kumbh Mela, principal évènement religieux pour les hindous, qui a lieu tous les 12 ans et rassemble plus de 100 millions de pèlerins sur 55 jours. Après quelques hésitations, nous avons décidé de nous lancer dans l’aventure et d’être sur place le 15 février, une des principales dates sacrées pour se baigner dans le Gange !

La Kumbh Mela a lieu dans la ville d’Allahabad, à un endroit sacré (Sangam) où le Gange rencontre un autre fleuve, le Yamuna, c’est là que les hindous viennent se baigner afin de se libérer de leurs péchés et du cycle des réincarnations.

??????????????????????????????? ???????????????????????????????

Malgré la foule, nous avons pu accéder à Sangam, le cœur de la Kumbh Mela sans trop de problème car le site est immense.

???????????????????????????????

Nous avons bien sûr rencontré les stars de l’évènement : les Sâdhus, des hommes saints qui ont renoncé à lasociété pour se consacrer à la spiritualité hindoue. Ils ont des dreadlocks, sont habillés en orange et fument la « Ganja » pour méditer! Ils vivent normalement dans des lieux reculés (grotte, jungle, …) ou ils se déplacent en permanence et vivent des dons des croyants.

Parmi les Sâdhus, les Nagas Babas sont les premiers autorisés à rentrer dans l’eau du Gange à la date et à l’heure sacrée, ils sont nus et enduisent leur corps de cendres, idéalement en provenance des crémations… Ils sont considérés comme des dieux car permettent de rentrer en connexion avec eux, ce sont les plus éloignés de la société de consommations, et pourtant…

Lors de notre visite dans une tente de Nagas Babas, nous avons assisté à un « concert de percussion » donné par un Naga, à la fin, on nous a fait comprendre qu’il fallait faire un don et au moment où Elise a posé un billet de 10 roupies, le Naga s’est mis à parler… Et on a compris qu’on ne lui donnait pas assez ! On n’a pas du bien comprendre le sens de « vœux de pauvreté » indien !

???????????????????????????????

???????????????????????????????Peu de temps après notre arrivée, il s’est mis à pleuvoir à verse (premières gouttes de pluies depuis notre arrivée !) et nous avons été invités à nous abriter sous une bâche « Fleury Michon », porcs 100% élevés en France ! Un comble dans un pays qui ne mange pas de porc !

La pluie fût une catastrophe pour bon nombre d’indiens dormant dehors, ils ont du partir plus vite que prévu car tout a rapidement été inondé.

???????????????????????????????

Nous avions la chance d’avoir un luxueux dortoir-hangar en tôle, bien au sec !

Nous avons passé une belle soirée à discuter avec un photographe-voyageur, Jean-Christophe Plat, il a écrit des livres sur ses voyages et va en sortir un sur les peuples nomades prochainement… Sympa d’échanger sur l’Inde et d’autres pays avec un « vrai » routard !

Le lendemain, on a réussi à partir pour Varanasi,  ce qui n’était pas gagné car beaucoup de monde voulait également s’y rendre. Situé à 100km d’Allahabad, c’est une des principales destinations de pèlerinage hindou. Les 2 heures passées à marcher sous le déluge pour trouver une chambre libre, nous ont permis de tester l’étanchéité de nos sacs à dos ! Jérôme a pu se rendre compte qu’oublier son K-way dans le bus n’était vraiment pas une bonne idée !

A Varanasi, nous avons retrouvé les berges du Gange, nos amis les Sâhdus et Nagas Babas et avons pu observer les pèlerins s’immerger dans le fleuve, à partir des nombreux « ghâts », ou escaliers qui descendent directement dans le Gange.

???????????????????????????????

Les rives du Gange sont un lieu de vie, on y fait la lessive, on y médite, on y fait des offrandes, on s’y lave, on y joue au cerf- volant, on s’y repose…

???????????????????????????????   ???????????????????????????????   ???????????????????????????????

 ???????????????????????????????  ???????????????????????????????  ???????????????????????????????

Les rives du Gange sont aussi un lieu de mort, les hindous viennent se faire incinérer dans les ghâts de crémation avant de répartir leurs cendres dans le Gange. Ils espèrent ainsi sortir du cycle de réincarnations. Bien qu’on s’y soit préparés, voir un squelette bruler en pleine rue nous a quand même un peu choqués…

Nous avons ensuite assisté à l’Arti, sorte de messe hindoue incroyable, menée par 5 prêtres et suivie par des milliers de personnes depuis les berges ou sur des barques. La ferveur religieuse était à son comble et nous avons nous aussi fait une offrande à « Mother Ganga ».

???????????????????????????????

En même temps que l’Arti, nous avons assisté à l’immersion de dizaines de statues de Saraswati, déesse de la sagesse, les statues sont faites de plastique et de bois, décorées de paillettes et de fleurs, elles sont accompagnées de nombreuses offrandes dans des sacs plastiques … C’est une grande fête religieuse mais aussi un désastre écologique…

???????????????????????????????

Le lendemain, on a retrouvé nos copains indiens (rencontrés dans le bus) pour aller voir le lever de soleil sur le Gange à bord d’une barque, c’était magique!

??????????????????????????????? ???????????????????????????????

Encore une semaine incroyablement riche, entre la cosmopolite Delhi, le majestueux Taj Mahal et l’impressionnante ferveur religieuse hindoue.

Après 1 mois de voyage, on est toujours autant enthousiastes et on lit avec plaisir vos commentaires !

Plus de photos dans la rubrique photo

Notre voyage en Inde en vidéo, c’est par ici !

Dans le prochain épisode : Calcutta et Bangkok…

———————————–

Réflexion de la semaine : le code de la route indien.

Après un mois à sillonner les routes indiennes, voici ce que nous avons compris du code de la route local :

Tout est permis mais il existe une priorité qui peut être résumée par « la loi du plus fort », avec une exception pour les vaches sacrées.

Voici l’ordre des véhicules prioritaires :

Cependant, les Rickshaws selon leur niveau de pilotage peuvent remonter au niveau de priorité des camions.

[wpvideo yiQWdSwo]

Le klaxon est utilisé : pour annoncer son arrivée à un carrefour et ne pas ralentir, pour doubler, pour demander à un véhicule de se rabattre, pour appeler des potentiels clients, pour râler, pour tout, pour rien… Donc on vous laisse imaginer le mal de crane en ville !

A bientôt !

Elise & Jérôme

 

15 réflexions sur “De la beauté du Taj Mahal à la ferveur religieuse de la Kumbh Mela et Varanasi

  1. Ping: De la trépidante Mumbai aux palais du Rajasthan | JETM2013

  2. D’ abord vos écrits, vos photos et maintenant la vidéo pour plonger directement dans l’ Inde incroyable ( à défaut de plonger dans le Gange). J’ ai un TRUC pour aller encore plus loin dans le voyage « immobile » : devant l’ écran j’ ouvre des flacons de curry, de cardamone, de curcuma, quelques clous de girofle et de la coriandre……et j’ y suis . Bisous

  3. Félicitations pour votre regard et votre capacité de partage…avec nous bien sur mais surtout avec ceux que vous rencontrez. Les « galères » ne sont pas toujours négatives car connaître la moitié d’un train en un voyage! Chapeau!
    Quelle densité d’expériences. Continuez. Quant à nous, le froid et la situation nous conduisent à un voyage immobile. C’est un changement d’échelle total…pas inintéressant. Mais à choisir…j’opte pour votre choix. Big Bizzzzzzzzzzzz de J + J

  4. Je suis contente de voir que tout se passe bien pour vous. ça a l’air top Varanasi!
    Vous avez l’air de vous être bien intégrés au rythme et à la sollicitation locale.
    Ah moi aussi j’avais eu droit au train annulé entre Agra et Jaipur! J’avais opté pour le bus.
    Très jolies les photos!

    Amusez vous bien.
    Bises

  5. « T’écris que je les aime et tu leur fais un coeur ! » « Je t’aime Elise et Jérôme »
    Noé
    message passé 😉

    Votre voyage est magique… tout comme la vue du Taj Mahal qui donne la chair de poule !
    On vous embrasse les amoureux !

  6. La balade en rickshaw a du inspirer Steve Mc Queen dans Bullitt…à moins que ce ne soit l’inverse…et en même temps, la spiritualité de Kumbh Mela et Varanasi et le calme du Taj. Incredible India. Vous comprenez bien ce pays et nous le faites aimer. Quant au Taj, sachant qu’il a été construit par amour…Jérme, tapluka! La barre est haute, mais Elise le mérite(

Un petit commentaire, ça fait toujours plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s